Collecte périnatale

Période de recrutement

Du 28 Mars au 31 Décembre 2011, toutes les naissances (vivantes, mort-nés, interruption médicales de grossesse) survenues entre 22 et 34 semaines d’aménorrhée révolues ont été incluses dans l’étude, après information des familles.

Nous avons adapté la période de recrutement au terme de la naissance afin que les différents types de prématurité soient représentés en nombre suffisant.

  • 8 mois de recrutement pour les enfants très grands prématurés (nés avant la fin du 6e mois de grossesse, entre 22 et 26 semaines d’aménorrhée révolues) nés entre le 28 Mars et le 31 Décembre 2011.
  • 6 mois de recrutement pour les enfants grands prématurés (nés avant la fin du 7e mois de grossesse, entre 27 et 31 semaines d’aménorrhée révolues) nés entre le 28 Mars et le 30 Octobre 2011.
  • 5 semaines de recrutement pour les enfants modérément prématurés (nés au début du 8e mois de grossesse, entre 32 et 34 semaines d’aménorrhée révolues) nés entre le 2 Mai et le 5 Juin 2011.

L’étude a débuté le 28 Mars 2011 dans 7 régions (Alsace, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Guyane) et le 2 Mai dans les 18 régions restantes (Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Ile-de-France, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, PACA-Corse, Pays-de-Loire, Picardie, Martinique, La Réunion, Guadeloupe).

Un groupe d’enfants nés à terme sera également suivi en parallèle. Ces enfants seront issus de la cohorte Elfe, également constituée en 2011, et dont l’objectif est de suivre pendant 20 ans plus de 18 000 enfants.
 

Effectif

Selon leur terme de naissance et leur date de naissance, 8 417 enfants étaient éligibles pour Epipage 2. 93% des familles ont accepté de participer à cette première étape de collecte et 7 804 enfants ont donc finalement été inclus.

Cliquez sur la région pour voir les informations correspondantes

logos regions Nord-Pas de Calais Picardie Haute-Normandie Champagne-Ardennes Lorraine Alsace Basse-Normandie Centre Ile-de-France Bretagne Bourgogne Franche Comté Pays de Loire Poitou-Charentes Limousin Auvergne Rhône-Alpes Aquitaine Midi-Pyrennées Languedoc Roussillon PACA Corse Guadeloupe Réunion Martinique Guyane

Languedoc-Roussillon

% d’inclusions initiales : 95 %

Alsace

% d’inclusions initiales : 95 %

Aquitaine

% d’inclusions initiales : 91 %

Auvergne

% d’inclusions initiales : 94 %

Basse-Normandie

% d’inclusions initiales : 94 %

Bourgogne

% d’inclusions initiales : 97 %

Rhône-Alpes

% d’inclusions initiales : 90 %

Centre

% d’inclusions initiales : 87 %

Guadeloupe

% d’inclusions initiales : 90 %

Limousin

% d’inclusions initiales : 100 %

Lorraine

% d’inclusions initiales : 92 %

Martinique

% d’inclusions initiales : 92 %

Midi-Pyrénées

% d’inclusions initiales : 96 %

Nord-Pas-de-Calais

% d’inclusions initiales : 93 %

Champagne-Ardenne

% d’inclusions initiales : 92 %

Guyane

% d’inclusions initiales : 92 %

PACA et Corse

% d’inclusions initiales : 96 %

Réunion

% d’inclusions initiales : 100 %

Bretagne

% d’inclusions initiales : 93 %

Picardie

% d’inclusions initiales : 82 %

Haute-Normandie

% d’inclusions initiales : 94 %

Pays-de-Loire

% d’inclusions initiales : 96 %

Franche Comté

% d’inclusions initiales : 96 %

Ile-de-France

% d’inclusions initiales : 92 %

Poitou-Charentes

Ne participe pas à l'étude

 


 

Données recueillies et modalités de collecte

Au cours de cette période, plusieurs types de données ont été collectés :

  • Sur la mère :
    • A partir du dossier médical, sur le déroulement de la grossesse (survenue de complications, traitements pris) et de l’accouchement.
    • Au cours d’un entretien afin de connaitre son environnement et son ressenti vis-à-vis de cette naissance.
    • Par un auto-questionnaire sur son état de santé avant le retour à domicile de son(ses) enfant(s).
  • Sur l’enfant : à partir du dossier médical, sur l’état de santé de l’enfant à la naissance et son évolution au cours de l’hospitalisation (principales complications, traitements, alimentation, prise en charge médicale …).
  • Sur l’organisation des soins spécifiques aux prématurés :
    • Par un recueil, auprès des maternités et des services de néonatologie, d’informations décrivant les pratiques de prise en charge médicale des mères et des nouveau-nés. Ces données permettront de mieux prendre en compte la spécificité des services et leur fonctionnement dans les résultats observés chez les enfants.
    • Par un recueil d’information auprès des réseaux de santé en périnatalité de chaque région afin de mieux comprendre les variations entre les régions dans la prise en charge des femmes et des enfants.

 

 

Bâtiment Recherche - Hôpital Tenon
4, rue de la Chine 75970 Paris Cedex 20